UNE ŒUVRE A LA UNE

 Focus sur une œuvre ou un travail d’ensemble

Suite de Limoges

A l’origine de la Suite de Limoges il y a un lot de pierres provenant de cette ville. Leur surface se trouvait couverte de dessins géométriques, ces matrices ayant servies par le passé à l’impression de décorations destinées à l’ornement de pièces de porcelaine. Pour cela des motifs étaient dessinés sur les pierres puis imprimés avec des encres composées d’émail sur un papier gommé. Selon un procédé tel que celui de la décalcomanie, les motifs imprimés étaient ensuite transférés sur des objets en porcelaine, le tout était alors cuit au four. L’encre d’émail pénétrait dans l’objet. Ce procédé étant aujourd’hui désuet, les blocs de pierre ont trouvé une nouvelle vocation en entrant dans un atelier de lithographie classique.

Avant d’effacer ces pierres j’ai souhaité garder une trace de cette vie antérieure. Cependant imprimées telles-quelles ces planches me semblaient muettes, elles ne parlaient que de leur passé mais ne racontaient rien. J’ai alors apposé mes dessins dessus, travaillant avec les motifs, entrelaçant mes figures dans ces derniers. Parfois les pierres étaient numérotées, j’ai alors rapporté ces numéros dans l’image. Mes dessins se veulent d’équilibre et de fragilité. L’image produite est composée de multiples couches, le motif décoratif, les taches, traces et griffures laissées sur les pierres par leur mauvaise conservation et mes dessins.

Ces images me racontent maintenant une histoire, la mienne entrecroisée avec celle de ce lot de pierres.

a

b

c

Suite de Limoges (4)

1 (3)

1 (1)

1 (4)

h