CV express

Laurent Nicolaï
Artiste graveur et lithographe

ADN – Atelier D’estampe Nicolaï
Imprimerie d’Art

ADN avril 2019

 

Laurent Nicolaï est né en 1975 à Nice.

Après une enfance et une adolescence passées crayons et pinceaux en mains, il entre en 1995 aux Beaux-Arts de Marseille d’où il sort avec le diplôme DNAP fondé sur un travail de gravure intitulé Visagéité.

En 2000 il doit arrêter là ses études pour soutenir sa famille, mais la pratique de l’estampe est alors devenue sa principale activité artistique.

En 2004 Laurent Nicolaï crée son atelier ADNAtelier D’estampe Nicolaï – dans les Cévennes  avec l’idée d’en faire un lieu spécifique de production d’estampes. Il s’équipe de matériel au fil des nécessités de la production et de rencontres.

En 2013 il inaugure un espace de 180 m2 à Vieillevie dans le sud du Cantal où il installe confortablement ses machines et reçoit amateurs et professionnels pour leur faire partager son goût de la belle image.

En dix ans l’ADN s’est transformé, un peu par inadvertance, en une véritable imprimerie d’Art mise au service de la création de Laurent Nicolaï et ouverte aux artistes.

Passionné par la dimension artistique de la gravure et de la lithographie, c’est en autodidacte persévérant qu’il se forme à toutes les techniques de production manuelle d’estampe. Son exigence est reconnue notamment par le Musée Soulages de Rodez qui lui demande en 2014 d’animer des séances de pédagogie de l’estampe.

En 2016 il initie la création de l’atelier collectif de lithographie 6026 cm²  fondé sur la sauvegarde d’une presse lithographique d’exception que la mobilisation d’artistes qu’il a sollicités, la souscription publique réussie et l’implication de la commune de Flagnac (Aveyron) sauvent de la casse. Quelques mois après, une seconde presse lithographique MARINONI-VOIRIN La Muro rejoint cet atelier.

En 2021 Laurent Nicolaï déménage à Cognac (Charente) et redessine son activité selon trois axes : poursuivant bien sûr son art de dessinateur-graveur-lithographe, il ressert son parc de machines autour de la gravure et de la typographie ; conforte la place de la lithographie par intégration de La Muro au sein de l’ADN. Il continue à ouvrir cet atelier à l’accompagnement d’artistes et développe, en sus, une activité commerciale « AUBÉPINE » de représentation exclusive de « l’encre du lithographe » fabriquée par la société anglaise HAWTHORN.