Visagéité

“Le visage fait partie d’un système surface-trou, surface trouée. Mais ce système ne doit surtout pas être confondu avec le système volume-cavité propre au corps. La tête est comprise dans le corps, mais pas le visage. Le visage est une surface : traits, lignes, rides du visage, visage long, carré, triangulaire, le visage est une carte, même s’il s’applique et s’enroule sur un volume, même s’il s’enroule et borde des cavités qui n’existent plus que comme trous.”

Gilles Deleuze, Félix Guattari in Mille plateaux.

 

(3)

 

 

Visagéïté 1 (7)

 

Graver sur cuivre un visage, ensuite l’imprimer, puis à nouveau graver dans le cuivre et réimprimer, cela une dizaine de fois. A chaque nouvelle épreuve tirée apparaissent en profondeur les éléments les plus constitutifs du portrait, souvent en détail. Au fil de ces dix pages l’évolution graphique est propre à la technique de la gravure : tracer des sillons dans la matière qui s’emplissent d’encre.

La surface disparait pour faire place à cette matière noire, c’est mon approche du visage.

 

 

Ce travail est à rapprocher de la série d’autoportraits sur cuivre faite au même moment :

Autoportrait en gravure