Carnets de danse

Carnets de danse choré-graphiques
sur le travail de la Cie du petit futur

logo_CieDuPetitFutur

« Cette série de carnets de danse a débuté en janvier 2013, autour du travail de la Cie du petit futur, en résidence cette année à La Manufacture, l’école de danse d’Aurillac. Cette compagnie monte actuellement un spectacle pour trois danseurs intitulé « Nous sommes ».

La première représentation de ce travail a eu lieu le 27 mars 2013 dans le cadre du festival « la Danse à portée de main ».

Comme toujours dans mon travail de dessin j’ai recherché le geste précis, enlevé, pour transcrire avec mon langage graphique la création chorégraphique se réalisant devant moi. Dessinant autant que les trois danseurs travaillaient, j’ai durant des heures répété leurs mouvements. J’ai suivi à ce jour sept répétitions travaillant sur des carnets de recherche confectionnés rapidement dans mon atelier. De formats horizontaux (de 20×25 à 30x80cm) j’ai travaillé au pinceau et à l’encre de chine.

Je n’ai réalisé qu’un seul carnet (n°7) représentant l’intégralité du spectacle, ce carnet japonais mesure une fois déplié six mètres.

J’ai donné dans ce travail la priorité absolue à une écriture spontanée, directe, sans retouches postérieures, créant ainsi les conditions les plus favorables à ma transcription des émotions. J’ai d’abord cherché à me détacher de mon ancienne pratique du dessin de nu, de ma connaissance graphique du corps posé, en me concentrant sur le mouvement, l’équilibre, les appuis, la vitesse de déplacement des corps. J’ai voulu travailler en choisissant les termes de Création/Répétition comme leitmotiv. La création se transcrit dans la composition de la page, la répétition dans l’écriture superposée des mouvements sûr une feuille ou succession de feuilles des carnets.

D’autre part l’écriture est présente dans mes carnets car en même temps que je dessine je prends en note les indications de la chorégraphe, des passages de la bande sonore, des échanges de points de vue entre les danseurs, aussi le dialogue avec l’équipe technique de la régie du théâtre occupée à la mise en place des éclairages.

Ces textes épars sur la feuille sont des éléments graphique récurrents qui ont la même importance pour moi que la répétition de gestes, d’attitudes ou de mouvements.

Une deuxième phase est prévue pour ce travail ; en effet au sein de mon atelier d’estampe, je compte synthétiser l’ensemble de mes carnets en un seul. Les images seront imprimées en gravure et lithographie, les textes composés en typographie, je compte réaliser la reliure du tout, celle-ci reprendra le format horizontal des carnets de recherche.

Un texte supplémentaire introduira ma démarche artistique, approfondissant les relations serrées que j’ai pu établir entre la danse et la transcription graphique que j’en ai faite. »

  • Carnet N°7
  • Premier carnet – vendredi 4 Janvier, aperçu
  • Deuxième carnet – dimanche 6 janvier, aperçu
  • Troisième carnet – lundi 7 janvier, aperçu

Affiche_NousSommes

« Merci aux danseurs de m’avoir laissé prendre note de leur travail pendant les répétitions et merci à la chorégraphe de m’avoir ouvert les portes de son atelier de création. »

Laurent Nicolaï – mars 2013